❝ broken - achille/cercei ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PARCHEMINS : 278
AMORTENTIA : COOOOOOORDELIA (achille aussi, mais cordélia quoi.)
PATRONUS : un cygne.
PARTICULARITE(S) : badass.

H. Cercei Stonem
DARK SISSI, BITCH.


TON RAPPELTOUT
QUATRE CENT ANS AVANT:
RELATIONS:
MessageSujet: broken - achille/cercei   Ven 7 Fév - 1:07


Some say the world will end in fire, some say in ice.
From what I’ve tasted of desire, I hold with those who favor fire.
But if it had to perish twice, I think I know enough of hate to say that for destruction ice
Is also great and would suffice.
Cercei est allongée sur un lit au fond de l'infirmerie. Elle a des égratignures un peu partout ainsi que des bleus sur les bras et les jambes. Dans l'ensemble, elle est sacrément amochée. Elle, qui, d'habitude se montre si forte, est devenue très faible. Tout s'est joué en une fraction de secondes. Un instant elle pétait un câble face à cette injustice et s'en prenait aux âmes vengeresse, un autre, c'est eux qui s'en prenaient à elle et l'a pendait au plafond. Cercei avait subit à de nombreuses reprises le sortilège interdit doloris sous les yeux de ses camarades terrifiés. Elle n'avait jamais vue autant de cruauté de la part de quelqu'un, ils étaient venus pour faire mal et ils avaient réussis. C'était une vrai hécatombe. Lors de la torture, elle vit parallèlement Ros. Elle ne l'avait jamais vue ainsi, parfois elle s’incrustait dans ses rêves, mais c'était toujours floue. Cette fois-ci, elle était face à elle et pouvait même toucher son visage. Cercei ne pouvait pas nier, elle avait su très tôt son existence grâce à Cordélia et son sortilège qui lui avait rendu une partie de sa mémoire passée. La jeune femme n'a jamais mal vécue d'avoir su qu'elle avait vécu une autre vie, malgré qu'elle en sache pas toute sa contenance, elle trouvait ça même un peu loufoque sur les bords. Seulement, les images qu'elle avait vue de Ros étaient moins joyeuses que ceux de ses souvenirs. Elle était maigre, très pâle et son regard était presque éteint. Il ne brillait pas, il n'avait pas cette petite lumière qui l'animait, ce pétillement qui faisait toute la différence. Cercei avait presque du mal à voir s'ils étaient toujours aussi bleu que les siens. Ce bleu océan auquel on aurait envie de se noyer dedans, un bleu perçant qui était envoûtant et innocent à la fois. Un regard sombre. Pour avoir été aussi proche de Ros, Cercei devait être sacrément proche du coma voir même pire. Autour d'elle, tous les lits sont occupés sans exceptions. L'infirmerie n'a jamais été aussi remplie et c'est même presque problématique puisqu'il risque de ne pas y avoir de la place pour tout le monde. Elle n'était pas la seule à être rapatrié de pré-au-lard, malheureusement, une partie des élèves de Poudlard avaient subit un sort aussi cruel que le sien. Si ce n'est pas pire Au départ, la jeune femme ne voulait pas aller à l'infirmerie, elle avait crié au scandale en arrivant et avait bien failli blesser du personnel de l'établissement. Cercei ne supporte pas qu'on s'occupe d'elle et surtout là, c'était comme la mettre devant le fait accomplit, accepter que tout était réel. C'est bien la première fois qu'une attaque d'une telle violence à eu lieu si près de Poudlard. Le monde magique en lui-même est un endroit où on se sent en sécurité. La poufsouffle ne sait plus quoi en penser. Elle ne voulait pas aller à l'infirmerie, mais maintenant, elle craint de devoir affronter ce qui se passe à l'extérieur. Cela fait quelques heures qu'elle se trouve ici. Elle entendit des cris, des pleures et surtout, elle devient dingue de rester ainsi sans pouvoir bouger. Heureusement, elle avait eu des nouvelles de Cordélia qui était seine et sauve, elle avait bataillée pour obtenir cette information. Cercei avait fait du chantage à l'infirmière, soit elle continuait de mettre le bordel, soit on lui donnait l'information qu'elle demandait. Evidemment, l’infirmière l'a d'abord endormie pour la calmer puis elle a cédé à la détresse de Cercei en obtenant cette précieuse information. La blonde aurait été capable de retourner à Pré-Au-Lard pour nettoyer l'endroit de fond en comble rien que pour la retrouver. Néanmoins, elle était triste de ne pas savoir la liste exacte des victimes et surtout de ceux qui n'ont pas survécus à ce drame. C'est surréaliste une telle situation. Elle repense à ce garçon qui avait subit le sort de sectumsempra et qu'elle avait essayé, en vain, de sauver. Cercei essaye de penser à autre chose, de se changer les idées, mais les images sont encore trop marquantes. Soudain, un visage familier arrive à sa hauteur et se jette sur elle. Elle se redresse et il l'a prend dans les bras. Il l'a serre contre lui de toutes ses forces. "  Ach-Achille. " dit-elle soulagé qu'il soit également en vie. Evidemment qu'elle avait pensé à lui, mais elle avait fait une promesse à sa meilleure amie. Elle ne doit plus le voir et ne doit pas, par conséquences, le chercher. Elle l'évite en ce moment, elle veut honorer cette promesse et elle ne lui a donné aucunes explications. L'étreinte est longue presque touchante et Cercei a du mal à lâcher. Un froid s'est installé entre eux, certes, mais dans ces moments-là, tout ce qui importe, c'est de savoir qu'on est sain et sauf. La scène est forte et remplit d'émotions. Elle vit mal cette situation qui lui semblait simple à la base, mais qui est devenue très difficile au final. Le choix en lui même ne demandait aucune réflexion, c'était une évidence. Malheureusement, au fond d'elle, elle est tiraillée et elle ne comprend pas pourquoi, c'est si compliqué d'honorer sa décision.  " Qu'es-ce que- Qu'es-ce que tu fais là ? " dit-elle en brisant leur étreinte. " Je... J'ai cru que... " Pendant plusieurs secondes, elle avait vraiment cru que c'était la fin et qu'ils n'allaient pas s'en sortir. Ils avaient été si proche de la mort... En y repensant, elle a vraiment la boule au ventre. " ...C'était vraiment des putains d'enfoirées. " fini t-elle d'un souffle. Il l'a prend de nouveau dans ses bras, elle se sent mal, elle le sait, si Cordélia venait à apprendre cela, s'en était fini d'elles. C'est pourquoi elle écourte cette seconde étreinte à contrecœur comme si son corps tout entier était en désaccord avec cette action. " Tu ne devrais pas être là.  " dit-elle en le regardant droit dans les yeux, son visage étant à quelques centimètres du sien. Elle apprécie le geste qu'il soit venu l'a voir et surtout de savoir qu'il est vivant, mais il ne peut pas rester.



The way you hit my heart, I know it's not logical. It's like an arrow shot through the dark, so hard. The colors all fall apart. Say it's impossible how everything feels so magical. You turn up all the lights,. I fall into the moon. I don't ever feel lost when I'm holding pieces of you, Pieces of me, we fit together perfectly, and I am falling. Now I'm falling. @cerchille/iros, épic love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PARCHEMINS : 77
AMORTENTIA : Marié à l'art de glander
PATRONUS : Un loup sibérien
PARTICULARITE(S) : Sa capacité à toujours éviter les responsabilités

Achille G Knight
It's after that we lost everything that we are free to do anything.


TON RAPPELTOUT
QUATRE CENT ANS AVANT:
RELATIONS:
MessageSujet: Re: broken - achille/cercei   Mar 11 Fév - 11:57

Sa tête lui fait mal, il passe une main à l'arrière de son crâne est grimace, une énorme bosse y trône, heureusement qu'il a cette masse de cheveux pour les cacher, sinon il aurait l'air bien idiot avec cet œuf de pigeon derrière la tête. Il vient d'ouvrir les yeux, reconnaissant le plafond haut de l'infirmerie. Woaw ! Qu'est-ce qu'il faisait là ? Il n'a aucun souvenir de son arrivée ici, toutefois il se souvient que les âmes vengeresses ont débarquées à Pré-au-Lard alors que la plupart des élèves y étaient pour une simple sortie shopping. Il ne s'y était pas attendu. Personne ne s'attendait à ce qu'ils viennent attaquer aussi près de Poudlard, encore moins quand il y avait autant d'élèves. Achille n'avait pas réagit tout de suite, la situation avait été tellement soudaine et irréaliste qu'il n'y croyait pas, toutefois un gars l'avait reconnu dans la foule et rapidement les choses avaient tournés au cauchemar. Les choses s'étaient accélérés et les coups avaient commencé à pleuvoir. Personne n'a été épargné. Achille a essayé de se défendre, mais ils étaient bien trop violent pour lui, ils lui laissent à peine le temps de respirer. Ils l'appelaient par un prénom qui n'était pas le sien. Achille Knight, ce n'est pourtant pas si compliqué à retenir. Sa tête lui tournait sous la violence, les choses étaient tellement rapides. Soudain, il lui sembla que son cœur c'était arrêté de battre et ses cauchemars prirent forme humaine. Il était conscient, mais il avait l'impression d'être spectateur de son propre corps, de ses propres réactions. Une haine qui lui était jusqu'alors méconnue lui envahit l'esprit et le corps, sa baguette lui tremblant entre les doigts. Il s'était redressé de toute sa tête, plus noble que jamais. Il voulait Igor, il allait comprendre leurs erreurs. Des souvenirs lui revenaient en mémoire, dont celui d'un sort particulièrement cruel qu'il n'avait pas eu le temps de totalement mettre au point. Peu importe. Avant même que qui que ce soit n'ait eu le temps de réagir sa baguette siffla dans les airs et un éclair d'argent transperça les airs. Terrassant une paire de ses adversaires. Sauf que l'effet boomerang ne tarda pas et ses jambes vacillèrent sous son poids. Avant de tomber il remarqua Cercei qui se trouvait un peu plus loin et avant de s'effondrait un prénom s’échappa de ses lèvres « Ros... » un relent de vieille mort lui revint dans la bouche et il perdit connaissance.

À son réveil, il était à l'infirmerie avec un mal de tête assez imposant et une sorte d’amnésie partielle. Enfin, c'est ce qu'il en a conclu étant donné qu'il lui était impossible de se souvenir de ce qu'il s'était passé avant qu'il ne perde connaissance. Sauf le visage de Cercei. Pourquoi se souvient-il de ça ? Il se redresse subitement, provoquant une grimace sous la douleur. Il a encore l'esprit embrouillé par des souvenirs qui ne sont pas les siens. C'est plutôt frustrant de ne pas réussir à se souvenir de ses propres souvenirs, mais avoir ceux d'un autre. Il soupire et quitte son lit. Il doit retrouver Cercei. S'il se souvient d'elle, c'est qu'il y a une raison, non ? Il n'a jamais vu l'infirmerie aussi pleine et il se dit que ça risque d'être compliqué de retrouver la blonde... Pas tant que ça finalement, puisqu'il la trouve en moins de quelques minutes. Sans trop y réfléchir il vient la prendre dans ses bras. Il ne sait pas trop pourquoi il a fait ça, il s'est laissé emporté par l'euphorie du moment, il est content de voir qu'elle est saine et sauve. «Cercei... tu vas bien ? »Ça fait un moment qu'elle n'a pas daigné lui adresser la parole. Il ne sait pas pourquoi et elle l'évite un peu comme la dragoncelle. L'étreinte dure quelques instants dont le jeune homme profite au maximum. Étrangement, elle lui avait manqué et ça le frustrait de ne pas savoir pourquoi elle avait décidé de ne plus lui adresser la parole. Ils finissent quand même par se lâcher quand elle lui demande ce qu'il faisait ici. « Comme toi je crois. » la plupart des gens qui se trouvent ici sont là pour la même raison. Un léger sourire rassurant se dessine sur son visage quand elle lui confie à demi-mot ses craintes. « C'est fini maintenant et je pense que ça ne se reproduira pas de si tôt. » du moins il l'espérait. Il la prend une nouvelle fois dans ses bras pour appuyer ses propos. Elle à l'air vraiment inquiète et il ne voit que ça. Toutefois, elle quitte ses bras et lui demande de partir. Il perd instantanément son sourire. Ne pas la croiser à cause des cours, encore ça ça peut passer, mais là elle vient clairement de lui prouver qu'elle ne voulait pas le voir, elle l'évitait consciemment. Son ego en prend un coup et il pince les lèvres, presque vexé. La seule chose qui fait qu'il ne s'en va pas sans demandé son reste c'est l'expression corporelle de celle qui se trouve face à lui. Tout son corps lui prouve qu'elle ne veut pas vraiment qu'il parte, même ses yeux disent l'inverse de ses lèvres. Il soupire « Et pourquoi je n'aurais pas le droit d'être là ? Tu peux m'expliquer pourquoi tu m'évites ces derniers temps ? Je crois que j'ai bien le droit à quelques explications. » il a dit ça calmement, même si à l'intérieur de lui l'impatience gronde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PARCHEMINS : 278
AMORTENTIA : COOOOOOORDELIA (achille aussi, mais cordélia quoi.)
PATRONUS : un cygne.
PARTICULARITE(S) : badass.

H. Cercei Stonem
DARK SISSI, BITCH.


TON RAPPELTOUT
QUATRE CENT ANS AVANT:
RELATIONS:
MessageSujet: Re: broken - achille/cercei   Jeu 13 Fév - 2:23

Elle aimerait que tout soit un horrible cauchemar. Elle voudrait pouvoir effacer ce qui était maintenant gravé sur sa peau et dans son cerveau. Elle avait mal au coeur, c'était tellement injuste, ils n'avaient rien fait pour mériter cela. La jeune femme jurait de les tuer si jamais elle venait à les recroiser. Elle savait quoi ils étaient capable, elle avait vue de ses propres yeux ce qu'était la cruauté et le sadisme de certains êtres humains. Elle n'arrêtait pas de ressasser les images de cette terrible journée, elle voudrait pouvoir se cogner la tête et tout oublier. Malheureusement c'était impossible. Elle espérait ne plus jamais revivre une telle chose, elle s'était sentie complètement impuissante. Un sentiment terrible quand on aimerait sauver le monde entier. Alors qu'elle était en train de déprimer, Achille vint à sa rencontre. Il était vivant, elle était soulagé de savoir qu'il avait survécu à ce drame. Elle n'avait pas pu le chercher, par manque de temps et aussi par loyauté envers Cordélia. " Cercei... tu vas bien ? " Cela faisait quelques jours qu'elle l'évitait, dès qu'elle le voyait dans un couloir, elle faisait demi-tour, dès qu'il essayait de l'approcher, elle le repoussait. La jeune femme se détestait pour ce qu'elle faisait. Elle n'aurait jamais pensé que ce serait aussi difficile, qu'elle ressentirait un tel manque de sa présence. " Je vais mieux merci... Et toi, tu n'est pas trop amoché ? " Ils se détachent de leur étreinte. Aussitôt, elle scrute son visage qui n'a pas l'air trop touché, seulement quelques égratignures par-ci et là. Cercei était étrangement triste. C'était plus facile quand elle l'évitait, elle se rend compte qu'ils auraient pu y rester. Au fond d'elle, elle est tiraillé, elle a cette fichu boule au ventre qui ne veut pas partir. Maladroitement et surtout à cause de l'effet de surprise, elle lui demande ce qu'il faisait ici. Evidemment, tout comme elle, il avait surement été transporté d'urgence à l'infirmerie par les Aurors. " C'est fini maintenant et je pense que ça ne se reproduira pas de si tôt. " Elle se raccroche sur son sourire rassurant, elle avait vraiment besoin de parler à quelqu'un et d'entendre que tout était terminé. Il l'a prend de nouveau dans ses bras, elle voudrait pouvoir y rester une éternité, mais elle n'en avait pas le droit. Il devrait déjà être loin, si Cordélia passait par-là, ce serait la troisième guerre mondiale. Elle met fin à leur étreinte et lui demande de partir. Elle essaye d'être juste envers sa promesse bien qu'il ne comprenne pas pourquoi. Evidemment il est surpris, il tient un minimum à elle et forcément, il n'apprécie pas ce qu'elle est en train de faire. Elle est volontairement en train de mettre une barrière entre eux. Cercei se trahit toute seule. Seulement, elle manque de crédibilité. On ressent  et surtout on voit qu'elle prend cette décision à contrecœur. " Et pourquoi je n'aurais pas le droit d'être là ? Tu peux m'expliquer pourquoi tu m'évites ces derniers temps ? Je crois que j'ai bien le droit à quelques explications. " dit-il calmement. La jeune femme ne s'était pas préparer à le rencontrer de sitôt. Elle n'avait pas cherché à apprendre un texte par cœur qu'elle lui aurait récité telle une machine. Tout ce qu'elle aimerait c'est que soit simple entre eux. Evidemment, cette attirance qu'elle ressentait pour lui ne l'aidait aucunement à cet instant précis. Justement, c'est ce qui compliquait tout. Elle avait l'impression qu'elle n'arriverait pas à tenir cette décision qu'elle avait prise et qu'elle allait perdre Cordélia. Autant elle n'avait pas été préparé à l'attaque qui avait eu lieu à Pré-Au-Lard, autant elle n'était pas préparé non plus à couper les ponts avec le lion d'or. " Parce que c'est comme ça. Je suis contente que tu aille bien, mais ce serait plus simple si tu partais. " Elle ne pouvait pas lui dire pourquoi elle le fuyait. Elle ne voulait pas. Il ne comprendrait pas pensait t-elle. " Et je ne te dois aucunes explications, on n'est pas un couple et je pense même qu'on devrait arrêter de se fréquenter pendant un petit moment. Ces derniers temps notre relation n'est plus vraiment ce qu'elle était... " Elle essaye de se convaincre que c'est ce qu'il a de mieux pour eux deux. En prononçant ces mots, le coeur de Cercei en avait pris un coup. Ils n'étaient pas un couple et là n'était pas le problème, ils n'avaient pas envie de s'engager avec quelqu'un. Leur relation était basé sur une attraction purement physique, une attraction qui alimentait du désir et de la passion. Ce derniers temps, Achille n'était plus vraiment le même et parfois il lui arrivait de la frapper. C'était souvent bref, mais c'était assez pour qu'elle remette leur relation en question. Elle commençait à le craindre, elle ressentait un tas d'émotions qui provenaient très certainement de Ros, mais elle ne savait pas pourquoi ça l'a mettait dans un tel état. Tous ces éléments l'avait poussé à en parler à sa meilleure amie, mais cette dernière l'avait mal pris. Elle voyait Achille comme quelqu'un de mauvais, vraiment elle lui vouait une haine sans pareille et Cercei avait du mal à comprendre pourquoi elle le détestait à ce point. La jeune femme se lève de son lit, si ce n'était pas lui qui partait, c'est elle qui le ferait. Elle fait quelques pas, mais elle se sent bizarre. Tout d'un coup, tout devient flou et elle fini par s'évanouir. Cercei s'effondre contre le sol et c'est la panique. Elle aurait surement dû éviter de se lever si rapidement en étant pas complètement remise.  



The way you hit my heart, I know it's not logical. It's like an arrow shot through the dark, so hard. The colors all fall apart. Say it's impossible how everything feels so magical. You turn up all the lights,. I fall into the moon. I don't ever feel lost when I'm holding pieces of you, Pieces of me, we fit together perfectly, and I am falling. Now I'm falling. @cerchille/iros, épic love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: broken - achille/cercei   

Revenir en haut Aller en bas
 

broken - achille/cercei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation d'Achille Lupin [validée]
» Le Consul Général et Achille Talon
» I WALK THIS EMPTY STREET ON THE BOULEVARD OF BROKEN DREAMS - 20 JUILLET, 18H34
» « Boulevard of Broken Dreams »
» Broken Wolves PV Tybalt

AMORTENTIA :: LA RENOMMÉE EST UNE AMIE BIEN PEU FIDÈLE :: ÉTAGES :: PREMIER ÉTAGE :: INFIRMERIE-